Социология управления

WELCOME TO SOCIOLOGY OF MANAGEMENT

Социология управления

новости

ПерсоналииПубликации

Что мы делаем

Исследования

Исследования

Преподавание

Преподавание

Публикации

Публикации

Вы здесь:L’analyse institutionnaliste

Renaud Sainsaulieu et Denis Segrestin : “réhabilitation “ de l’entreprise et analyse institutionnelle de l’entreprise. L’entreprise tend désormais à devenir une des institutions centrales de la société, un lieu essentiel de socialisation dans notre société, par ses effets d’intégration comme par ses effets d’exclusion. Cette métamorphose progressive de l’entreprise-organisation en entreprise-institution découle du processus de dé-taylorisation, gage d’une autonomie supplémentaire, de la crise économique qui oblige à la cohésion pour la survie, de l’usage accru par le management du symbolique ou de l’idéologie comme principe de gestion (le réenchantement de l’entreprise).
L’institution se différencie par sa légitimité reconnue où la cohésion sociale interne est basée sur la justice, ou du moins quelque chose de perçu par tous comme tel. E.DURKHEIM insiste sur l’importance de l’emblème de ralliement et d’une culture ou d’une compétence communes, favorables à une reconnaissance mutuelle qui rattache tout le monde. De même, M. CROZIER préconise la recherche d’une culture de masse à laquelle tout le monde s’identifie et qui soit vivante pour que chacun individuellement puisse y apporter sa contribution et s’épanouir.
R. SAINSAULIEU définit l’entreprise comme un produit de société. L’organisation est un phénomène culturel, c’est-à-dire qu’elle détermine un mode de vie. Les influences sont cependant réciproques puisque la culture agit aussi sur le caractère d’une organisation. La culture et les sous-cultures d’entreprise se développent comme un ethos que créent et soutiennent les processus sociaux, les images, les symboles et les rituels. L’organisation apparaît comme l’énaction d’une réalité commune.
Les mondes sociaux de l’entreprise 4 auteurs dont Renaud Sainsaulieu. Analyse des formes de lien social dans les entreprises contemporaines, puis leur comparaison par rapport aux grands modèles de production et d’intégration sociale des Trente Glorieuses. Le compromis social fordien permettant l’accès pour tous à la société de consommation et la promesse d’un avenir meilleur en termes de conditions de vie disparait. = accroissement sensible des contraintes de l’environnement.
Pluralité des mondes sociaux d’entreprise : l’entreprise duale, l’entreprise bureaucratique, l’entreprise modernisée, l’entreprise en crise, l’entreprise communauté. La mise en évidence de cinq mondes sociaux d’entreprise permet de rompre avec une conception unique de l’entreprise. C’est un apport pour la GRH.
Rupture avec une gestion statutaire et bureaucratique et mise en place de nouveaux outils de GRH. L’acteur contraint et menacé, sans pouvoir et sans qualification à cause d’une expertise technique dépassée, est le grand perdant. Un des acteurs toujours puissants est l’acteur de contrôle. Apparaissent l’acteur occasionnel et l’acteur émergent.

Об авторе:

Добавить комментарий

Ваш e-mail не будет опубликован. Обязательные поля помечены *

Сверху