Социология управления

WELCOME TO SOCIOLOGY OF MANAGEMENT

Социология управления

новости

ПерсоналииПубликации

Что мы делаем

Исследования

Исследования

Преподавание

Преподавание

Публикации

Публикации

Вы здесь:Les économies de la grandeur

Les économies de la grandeur (ou économies des conventions) sont à la frontière économie/sociologie (proposées par Luc Boltanski et Laurent Thévenot) et proposent des réflexions sur la production des accords et la réalisation des coordinations entre personnes. Elles se basent sur l’acteur. Se veut une remise en cause de la théorie des organisations.
Théorie des conventions : Quelle est l’origine de l’action collective au travail ? Que fait agir les gens ? Réponses variables : satisfaction du travail bien fait, efficacité et rentabilité, tradition professionnelle… Les acteurs avec des buts différents s’accordent sur des compromis, qui transparaissent dans les accords d’entreprise, conventions collectives, etc. Chaque entreprise fonctionne à partir d’un tissu de normes et de conventions qui coordonne les différents acteurs.
Théorie de la traduction : Les relations entre les individus sont marquées par la recherche de buts antagonistes (les chasseurs et les écologistes, etc.). L’objectif est de « traduire » les messages dans des langages qui permettent un consensus entre les différentes parties en présence. L’objectif des institutions concernées (Etat, entreprise…) est que chacun doit se voir assigner un rôle, pour que l’ensemble devienne solidaire.

Об авторе:

Добавить комментарий

Ваш e-mail не будет опубликован. Обязательные поля помечены *

Сверху